Actualités 2014

 Au sommaire de la page des actualités 2014:
- 24 décembre : Les Échos de Marcel-Callo de Noël 2014 NOUVEAU AU 24/12/14
- 25 novembre : simulations d'entretiens de recrutement conseils pour l'insertion
- 18 novembre : après-midi Ouverture au monde pour les 11 classes de secondes
- Mi-octobre : venue de nos amis moldaves du CTC de Chisinau
- 11 juillet : Remise des prix du concours général 2014 à la Sorbonne
- 4 juillet : les meilleurs apprentis de Bretagne récompensés
- 31 mai : Hélios au Challenge EducEco de Colomiers du 29 au 31 mai
- 29 mai : la filière aéronautique sur TV Rennes
- 16 mai : 50ème anniversaire du Lycée Marcel-Callo
- 5 mai : les candidats au BIA font leur baptême de l'air à Redon
- 17 avril : Hélios fait l'actualité : à Redon et Rotterdam
- 30 mai : Meilleurs Apprentis 2014 de Bretagne électrotechnique et maintenance
- 4 avril : le Lycée Pro Marcel-Callo au top du classement au Palmarès des lycées
- 5 mars : réception des médailles d'or des meilleurs apprentis électrotechniciens de France
- 25 février : point-presse pour le médaillé d'or régional des Olympiades des métiers
- 20 février : point-presse pour la formule Campus, saisons 2013 et 2014
- 13 février : 2 jeunes de Marcel-Callo aux Olympiades des métiers
- 15 février : Romain Didelot médaille d'or régional en usinage aux Olympiades
- 14 février : Inauguration du site Chatal de St-Nicolas-de-Redon
- 30 janvier : Les 1ères bacs Pros Aéronautique aux voeux du directeur d'Airbus
- janvier : projet 3300 Est vers la Russie: préparation de l'expédition de mai 2014
- 1er janvier : L'Actualycée 2014 en version numérique

Les Échos de Noël 2014 de Marcel-Callo

Comme vous le savez, nos circulaires générales s'appellent les "Échos de Marcel-Callo". Comme chaque année, pour Noël, nous avons réalisé des "Échos" qui comportent à la fois diverses informations pour la vie dans l'établissement et des articles qui font le point sur un certain nombre d'événement vécus dans le Lycée depuis la rentrée scolaire. Nous vous en souhaitons une bonne lecture dans leur version numérique en couleur : Echos marcelcallo noel 2014Echos marcelcallo noel 2014 (3.57 Mo). En attirant votre attention sur le fait que vous recevrez ces Échos par courrier et qu'il n'y a donc pas lieu des les imprimer.

25 novembre : 1er atelier de simulation d'entretiens

Le mardi matinée 25 novembre a eu lieu le 1er atelier de simulation d'entretiens de recrutements entre nos jeunes et des représentantes des agences de l’emploi partenaires du Lycée. Destiné aux volontaires, cet atelier était proposé aux élèves de 2ème année de Cap Automobile et Aéronautique et aux étudiants de 2ème année de Bts Electrotechnique et Maintenance.
28 élèves et étudiants se sont inscrits à cet atelier. Et, en fonction du timing qui semble bien convenir, à savoir 25 minutes par "candidat", il y a eu 5 ateliers de simulation d’entretiens de mis en place, et la conseillère en recrutement représentant chaque enseigne (Adecco, Synergie, Randstad, Temporis et Manpower) a reçu 6 élèves/étudiants entre 9 h30 et 12 h.
Et voici en images les simulations d’entretiens du 25 novembre: 5 agences présentes représentées par 6 conseillères qui ont pu donner des conseils à nos élèves et étudiants sur la présentation et le contenu de leurs CV et lettres de motivation, et sur le déroulement d’un entretien de recrutement.
Temporis annabelle dupont et alexis segaud en 1500dpi Adecco sabrina gorin et elodie breton en 1500dpi 1 Manpower sylvie massicot et sylvain courtel en 1500dpi 1 Randstad nelly chotard et mihai cazac en 1500dpi 1 Synergie sabine saluzzi marie jouault et magdalena guiheneuf en 1500dpi 1
Les élèves et étudiants ont exprimé leur grande satisfaction à l'issue de ces entretiens. Et, avec les jeunes qui ont pu profiter de cette opportunité, je tiens ici à exprimer mes remerciements les plus sincères aux conseillères présentes à Marcel-Callo ce 25 novembre, ainsi qu'à leurs agences.

Le 2ème atelier aura lieu le mardi matinée 24 février 2015, et concernera les élèves de Terminales Bacs Pros (Automobile, Electrotechnique, Maintenance et Usinage) et de 1ère Bac Pro Aéronautique.

18 novembre : ouverture au monde pour les Secondes

Ce 18 novembre, nous avons eu l'honneur d'accueillir tous les invités présentés ci-dessous qui ont bien voulu témoigner de leurs expériences de vie auprès des élèves de secondes. Un échange très enrichissant pour chacun des auditeurs Ouvmonde 19nov14 article ofranceOuvmonde 19nov14 article ofrance (196.08 Ko). Nous les remercions sincèrement.

Ouvmonde tous interv 18nov14

Et voici une brève présentation de chacun-e pour comprendre la palette extraordinaire des témoignages.

* Andreï ANTOCI, Dumitru BALABAN et Andreï LECA étudiaient l’an passé à Chisinau, capitale de la Moldavie. Cette année, ils sont à Marcel Callo. Ils présentent leur pays et comment ils ont vécu leur arrivée en France. Et un professeur explique le partenariat entre la Moldavie et notre Lycée.
* Jean  BLANCHARD  avait  18  ans et habitait au Maroc quand il s’est engagé dans l’armée. Puis il a rejoint de Gaulle en Angleterre tandis que la France était occupée. Le 2 août 1944, il a débarqué en Normandie avec la 2è Division blindée du général Leclerc et a participé à la libération de Paris et de Strasbourg.
Ouvmonde jean blanchard 18nov14
* Muella  CERAN  avait  7  ans  quand  elle  est  arrivée  en France  dans  le  cadre  du regroupement  familial.  Son père faisait  partie du premier groupe d’ouvriers turcs arrivés  en  1973  à  Redon. Elle parle de la Turquie, explique comment s’est passée l’arrivée de la famille en France et comment elle vit sa double culture turque et française.
* Jacques  CHAGNOT  est  entré  en  1972  dans  la  gendarmerie.  Grâce  à  ses  talents  de  dessinateur,  il  devient responsable  du  service  des  portraits-robots.  C’est ainsi  qu’il a été amené à faire celui  de  Jacques  Mesrine.  Passionné par  la  peinture  et  la  sculpture,  il  réalise  aujourd’hui de  nombreuses  œuvres  sur  bois,  pierre,  métal  ou faïence.
* Joseph  DEDY  replante  des  arbres  à  Madagascar.  Un moyen pour les villageois de lutter contre la déforestation,  mais  aussi  d’apprendre  les  relations  avec  les autorités, les lois sur la forêt, les recherches scientifiques sur le sol. Un apprentissage des démarches qui leur sert ensuite dans les domaines de la santé, l’éducation ou l’autosuffisance alimentaire.
* Esaïe   DORCENT a   passé   six   années   en   Nouvelle-Calédonie.  Travaillant  comme  volontaire  pour  l’aide technique, il a vécu et enseigné dans un village Kanak au nord de l’île. Grâce aux enfants, il a pu tisser des liens  avec  les  habitants. Il  a  découvert  une culture très différente de la nôtre, mais aussi de celle d’Haïti ou de la Guyane qu’il connaît aussi.
* Pierrick GARGAM et Françoise PLISSONNEAU militent au sein d’Amnesty International. Des voyages en Afrique ou une opposition à la peine de mort leur ont fait réaliser que les droits  de l’homme sont bafoués dans de nombreux pays. Le  groupe redonnais d’Amnesty leur permet, à leur niveau, d’agir pour plus de justice.
* Le frère Pierre GAUTIER emmène chaque été à vélo un  groupe de  jeunes  vers  Rome ou  Saint-Jacques  de Compostelle. Deux semaines de route pour 1800 kilomètres ou davantage.  Des  périples  que  chacun  vit pour se découvrir  soi-même et aussi ce qui nous dépasse.  Il  en  rapporte  beaucoup d'anecdotes  et photos.
* Sépideh  GHANIMATI est  étudiante  à  Rennes.  Comme d’autres  étudiants  de  l’association  GENEPI,  elle  va chaque  semaine  en  prison.  Selon  les  demandes  des personnes détenues, ils donnent des cours d’histoire, de mathématiques ou de français, préparent au code de la route, animent des séances de théâtre. Une façon de participer à la réinsertion.
* Jessica, Clara, Marlena, Nicola sont espagnole, galloise,   allemande   et   italien. Avec   d’autres   jeunes « volontaires  européens » qui  viennent  de  différents pays, ils viennent passer dix mois à Redon pour découvrir notre pays, perfectionner l’usage du français, tout en travaillant dans des lycées ou au cinéma, à la Fédé ou au centre social.
* Gabriel MONGI est plus connu sous le nom de « Gaby Méca » à Peillac, où il a repris un garage. Auparavant, il  a  été  pendant  huit  ans  mécanicien  en  camion  atelier itinérant, après avoir sillonné pendant 10 ans les routes  d’Afrique  pour  réparer  les  véhicules  de  la Croix  Rouge  au  Mozambique  et  en  Côte  d’Ivoire,  au Libéria et en Sierra Léone.
* Pierre ORAIN, frère de Ploërmel, a passé 25 ans dans les  collèges  du  Sénégal,  et  près  de  10  ans  dans  les écoles de brousse au nord du Togo. Tout près du Carto, centre  de  formation  que  des  équipes  de  BTS  de Marcel Callo  sont allés électrifier avec des panneaux solaires, et où des adultes du lycée sont allés l’an passé.
* Quentin SCHILLE travaille  dans  le  domaine  du  sport  et du  handicap.  Erwan Perrais est  un  sportif  handisport qui  pratique  l’athlétisme Ouvmonde 19nov14 article sur erwann perraisOuvmonde 19nov14 article sur erwann perrais (199.36 Ko).  Ils  expliquent  les  difficultés à surmonter pour pratiquer un sport quand on est  atteint  d’un  handicap,  mais  aussi  et  surtout  les joies que cela procure et l’ambiance qui règne au sein des clubs.
* Gauthier  VASSEUR a  participé  l’été  dernier  au  premier rallye « Europ’raid ». 10 000 kilomètres en Europe, pendant 23 jours. De la Méditerranée à la Mer Noire, en passant par  les Carpates et les Tatras. 18 pays, 16  capitales,  30  patrimoines  UNESCO.  Un  raid  culturel  pour  4  équipages  de  trois  jeunes  dans  une  ambiance de véritable amitié.

Mi-octobre : venue de nos partenaires de Chisinau

Un petit reportage photos sur quelques grands moments de cette visite de nos amis moldaves.
Ctc a mcallo oct14 sejour en photosCtc a mcallo oct14 sejour en photos (4.85 Mo)

Et des articles de presse : Article ouest france du 17oct2014 en 1500dpi 1 Article les infos du 15oct2014 en 1501

 Pour lire l'histoire de notre partenariat : http://www.marcelcallo-lyceepro.net/pages/voyage-d-avril-2012-en-moldavie.html

11 juillet : le concours général des métiers 2014

Le concours général des métiers est un challenge proposé aux élèves de terminales des séries professionnelles (voir les étapes de ce concours), la dernière-née des récompenses nationales du concours général. Le Concours Général, qui a été institué en 1744 par l’université de Paris pour distinguer les meilleurs élèves parisiens, s’est en effet ouvert progressivement : aux élèves de province et aux filles en 1924, aux bacheliers technologiques en 1981 puis aux bacheliers professionnels en 1995. C’est une grande chance que d’y être présenté par son établissement, et un grand honneur que d’y être primé ; ce qu’a dit Benoit Hamon, ministre de l’éducation nationale, ce 11 juillet, à tous les primés présents : « vous faites partie de l’élite de l’école de la République ».

Remise du 1er prix du concours général à Hugo Fournier

Parents et hugo et philippe a sorbonne2 11juill14
Le 11 juillet à la Sorbonne : Madame Fournier, Hugo, Monsieur Fournier et Monsieur Hercelin

Témoignage d'Hugo sur son parcours du Concours Général 2014

Comme expliqué en fin d'article, le parcours a commencé le 19 mars par une épreuve écrite d’une durée de six heures sur une analyse de système.
Quelques semaine plus tard, j’ai appris que j’ai eu la chance d’être retenu pour la finale nationale en recevant la convocation pour la suite du concours qui s’est déroulée en 2 parties sur 3 jours au Lycée Georges Cormier a Coulommiers. Une épreuve de mécanique sur un Renault Koleos : il fallait, suite au diagnostic, remplacer le condenseur de climatisation et suivre toutes les procédures ; pour moi, cette  épreuve s’est très bien passée. L’autre épreuve était une épreuve de diagnostic sur un Peugeot 3008 : le véhicule ne démarrait plus suite au remplacement du moteur ; pour moi, cette épreuve s’est vraiment bien passée et je n’ai pas mis beaucoup de temps à trouver les deux pannes (un fusible qui empêchait la communication avec le véhicule et un court circuit dans un connecteur).
À l’issue de cette finale nationale, j’avais l’impression d’avoir bien réussi et je croyais possible d’être parmi les 3 primés qui auraient la chance d’aller à la Sorbonne.
À la mi-juin, quand j’ai reçu le courrier du ministère qui m’invitait à la cérémonie de remise des prix du concours général, ça a été une grande satisfaction : je savais désormais que je faisais partie des 3 primés ; mais je n’imaginais pas vraiment que je puisse avoir le 1er prix ; au moins un autre des candidats me semblait lui aussi avoir très bien réussi les 2 épreuves.
Alors, le 11 juillet a été pour moi un grand jour, certainement l’un des plus impressionnants de ma vie. La Sorbonne, c’est vraiment grand et il y avait tellement de monde ! Ceux qui sont primés rentrent en premier dans le grand amphithéâtre pour être placés par le service protocolaire de la cérémonie ; et les invités qui nous accompagnent, mes parents et Monsieur Hercelin en ce qui me concerne, rentrent plus tard.
Grand amphi sorbonne accueil cgeneral 11juil2014 Grand amphi sorbonne ceremonie cgeneral 11juil2014 Grand amphi sorbonne discours ministre benoit hamon cgeneral 11juil2014
Ensuite commence la cérémonie, et les lauréats sont appelés par discipline, et pour chaque discipline, c’est d’abord le 3
ème prix qui est appelé, puis le 2ème prix, puis enfin le lauréat du 1er prix.
Après beaucoup d’autres (qu’est-ce que le temps paraît long dans ce genre de circonstances !), la discipline maintenance des véhicules automobiles a été appelée à son tour ! Et les lauréats un par un : c’était très stressant ... Premier appelé : Arthur Bobillé de Pont-Labbé pour le 3ème prix ... Deuxième appelé : Léonard Maton d’Argenteuil pour le 2ème prix ! Il ne restait donc plus que moi à être appelé ... donc pour le 1er prix !!! Lorsque j’ai entendu mon nom le stress est parti : un vrai bonheur et une grande satisfaction, je dois l’avouer.
 Hugo et autres mva appel pour l estrade sorbonne Hugo et autres mva sur l estrade sorbonne interview mfield Hugo et autres mva sur l estrade sorbonne remise prix cgeraud1 
Remise des prix, quelques mots au micro en réponse à l’animateur, et ensuite on a l’impression d’aller mieux tout d’un coup ! Et tout devient agréable : profiter du pot officiel dans des salons tout aussi beaux et impressionnants que le grand amphithéâtre, être pris en photo et déstresser en compagnie des siens ...
Conncours 2014 general metires mva fournier hugo diplome Grand amphi sorbonne accueil cgeneral 11juil2014 
Parents et hugo et philippe a sorbonne 11juill14

Et ensuite, au retour, des rencontres avec les journalistes du secteur de Chateaubriant.
Presse hugo sur ouest france chateaubriant 19juil14  Presse hugo dans eclaireur chateaubriantArticle Hugo dans eclaireur chateaubriantHugo dans eclaireur chateaubriant (723 Ko)

Une très belle aventure conclue par une très belle journée que j’ai pu vivre grâce à mes professeurs qui m’ont fait confiance et m’ont lancé dans cette aventure. Merci à tous. Hugo

La finale nationale 2014 en Usinage : témoignage d’Adam Grossœuvre

Au retour du stage de terminale, on a été plusieurs à émettre le vœu de participer au concours général des métiers que nos professeurs nous ont présenté. Et on a finalement été 5 à être choisis pour passer l’épreuve écrite, le mercredi 19 mars 2014 (Maxime GEFFRAY, Ronan GOUTARD, Quentin OLIVIER, Mévenig TACHOT et moi-même). M. RICAUD, notre professeur de technologie, de programmation et d’atelier « secteur usinage », nous proposa de travailler 2-3 heures sur le sujet de 2013, histoire de nous préparer un peu. Et, le jour J, il y avait évidemment un peu de stress chez tout le monde. Mais, une fois dans la salle d’examen, c’était parti pour 6 heures de travail sur un dossier.
Quelques semaines plus tard, quand on m’annonça que j’étais choisi pour aller disputer la finale du concours général des métiers à Clermont-Ferrand, j’ai vraiment cru qu’on me faisait une blague. Mais non, c’était vrai ; et on a même été 2 du Lycée Marcel-Callo à être convoqués pour cette épreuve : Quentin OLIVIER et moi-même.
Le dimanche 18 mai 2014, on est tous les deux parti en train pour Clermont-Ferrand. Avec Quentin, on s’est retrouvé à la gare de Nantes et on a fait le reste du trajet ensemble. Arrivé à destination, il a fallu trouver notre chemin pour aller au lycée Roger Claustres où l’on a passé une semaine riche de bons moments.
Sur les 64 élèves qui avaient passé l’épreuve de technologie le 19 mars, on était 8 élèves à avoir été retenus pour l’épreuve finale. On était encadré par 11 professeurs, venus de lycées différents, chacun responsable de la conception et/ou de la réalisation des pièces. L’entente entre candidats et avec les professeurs du jury a été très bonne. Le mercredi après-midi, on a même eu droit à une visite de Clermont-Ferrand et de l’aventure Michelin. Le jeudi soir, on en a profité pour manger en ville entre candidats, histoire de bien finir cette semaine déjà bien remplie.
La semaine d’épreuve a en effet été dense : pendant les 35 heures que dure l’épreuve, on avait comme objectif de réaliser un mécanisme de traveling appelé « mini skateur » (voir ci-dessous). On devait faire la programmation des pièces, les usiner, les contrôler et en parachever certaines en prévision de l’assemblage final. On nous a donné deux contraintes : avoir un mouvement de rotation et un mouvement de translation, en fonction de l’orientation des roues.
Cgmetiers techniques d usinage 2014 production Cgmetiers techniques d usinage 2014 presentationCgmetiers techniques d usinage 2014 presentation (314.53 Ko)
En conclusion, je n’ai pas pu tout finir dans les temps et j'ai reçu ce 19 juillet un lettre du ministère m'informant que je n'avais pas été primé. Mais ce fût globalement une très bonne expérience et je suis heureux d’avoir eu la chance de participer à ce concours. Un grand merci à tous ceux qui m’ont soutenu dans cette aventure ! Adam

En ce qui me concerne, comme directeur des études du Lycée Professionnel Marcel-Callo, je suis très fier des parcours de ces 3 élèves : être présent à la finale nationale du concours général est déjà une excellente performance ! Remporter le 1er prix en est une autre ! Mais chacun a mérité notre reconnaissance et mes félicitations qui sont vraiment très sincères. Je vous dis à tous les trois : Bravo, merci et bonne continuation dans vos études.

Note : comment se passe le concours général des métiers ?

Le concours général des métiers se déroule en 3 étapes que précisent et expliquent Adam et Hugo dans les articles ci-avant.
La 1ère étape est une épreuve écrite de technologie professionnelle qui se déroule dans les académies. À Marcel-Callo, nous y présentons chaque année des candidats dans les 3 spécialités professionnelles qui ont accès au concours général : l’électrotechnique, discipline dans laquelle Quentin Gicquel avait brillé en 2013 en obtenant lui aussi le 1er prix (http://www.marcelcallo-lyceepro.net/pages/actualites-2013.html#cgm-sorbonne), les techniques d’usinage et la maintenance des véhicule automobiles.
Ensuite la 2ème étape, la plus longue et sans doute la plus stressante : c’est la finale nationale à laquelle sont convoqués les 6 à 8 meilleurs élèves de France retenus à l’issue de l’épreuve écrite de technologie. 3 élèves de Marcel-Callo ont eu accès à cette étape en 2014 : Hugo Fournier en maintenance des véhicules, et, en techniques d’usinage, Quentin Ollivier et Adam Grossoeuvre qui nous donne ci-avant son témoignage.
Et bien sûr la 3ème étape, la plus honorifique et la plus chargée en émotions : c’est la remise des prix nationaux à la Sorbonne en présence du ministre. Et c’est à cette cérémonie qu’Hugo Fournier a eu la chance d'être convié à participer le 11 juillet dernier pour y recevoir le 1er prix 2014 dans la discipline maintenance des véhicules automobiles. Hugo vous a expliqué ci-dessus son parcours au sein de cette épreuve qui se termine en bonheur partagé avec sa famille et son professeur principal, eux aussi conviés à la cérémonie.

4 juillet : 5 meilleurs apprentis de Bretagne

Les 104 lauréats régionaux de Bretagne du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France », session 2013-2014, ont reçu leurs titres et médailles au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le vendredi 4 juillet 2014 au Palais des Arts et des Congrès à Vannes.

Pour le Lycée Marcel-Callo, ce sont 4 élèves de Bac Pro Electrotechnique : Julien GAULTIER, Martin LAURAND, Julien MOTTAIS et Julien POULAIN, et 1 élève de Bac Pro Maintenance des Equipements Industriels, Nicolas ROY, qui ont obtenu une médaille d'or régionale. Les voici lors de la cérémonie du 4 juillet.

Montage maf regional en 1500dpi

A noter que leur médaille d'or régionale leur permet de poursuivre l'aventure au niveau national.
Dans certaines disciplines, dont la maintenance, l'épreuve nationale se déroule sous forme "ponctuelle", c'est-à-dire lors d'un rassemblement de 
tous les médaillés d'or régionaux de la discipline. C'est ce que fera Nicolas ROY en septembre prochain : il sera convoqué pour la passation de l'épreuve ponctuelle nationale; et je lui souhaite bonne chance pour cette épreuve.
Pour d'autres disciplines, dont l'électrotechnique, il n'y a pas de rassemblement national des candidats; les candidats poursuivent l'amélioration de leur "production" dans leur centre de formation, et les oeuvres sont régroupées nationalement pour évaluation par un jury national. Et cette étape a déjà été réalisée en électrotechnique en juin dernier. Et quel en est le résultat ? Le voici :
Concours 2014 maf france juill14
Eh bien oui, vous lisez bien ... Les 4 élèves de Marcel-Callo ont aussi obtenu une médaille d'or nationale !!! Je leur exprime mes félicitations les plus sincère : grand bravo à vous quatre, ainsi qu'à votre professeur Monsieur Lanoë, qui vous a engagés dans cette belle aventure. Vous serez donc conviés au Sénat en mars 2015 pour la remise des médailles nationales. Et on souhaite la même belle fin d'aventure à Nicolas.

La remise des médailles départementales

Cette remise des médailles régionales succédait à la cérémonie départementale d'Ille-et-Vilaine dont Ouest-France parlait dans son édition du 09 Juin 2014. Ce 6 juin 2014, 87 jeunes, qui ont participé au concours « Un des meilleurs apprentis de France » organisé par la Société des meilleurs ouvriers de France d'Ille-et-Vilaine, avaient été reçus à l’Hôtel de Ville de Rennes pour la cérémonie de remise des médailles départementales.

23 disciplines différentes étaient représentées au concours annuel des meilleurs apprentis. Et le 6 juin, 87 lauréats avaient reçu une médaille, dont 25 en or, 31 en argent et 36 médailles de bronze. « Ce concours progresse et séduit de plus en plus de jeunes » se félicite Gérard Rapp, président national des Meilleurs ouvriers de France, qui encourage ces futurs professionnels à « rester curieux pour réussir ». EtMarc Hervé, adjoint au maire de Rennes pour le commerce et l'artisanat, a salué l'amour du travail manuel de ces jeunes apprentis. « Dans vos métiers, vous ne connaissez pas le copié-collé ; vous devez apprendre les gestes pour atteindre la perfection et perpétuer une tradition, un savoir-faire, transmis par vos enseignants et formateurs.»
Maf 35 2014 les 87 medailles d ille et vilaine 6juin14

Et sur ces 87 jeunes, il y en avait 9 de Marcel-Callo, soit plus de 10% de la promotion 2014 : c’est dire combien notre établissement peut être fier de la formation qui y est dispensée ! Les voici dans les salons de la mairie de Rennes en compagnie de leurs enseignants, Guy Lanoë et Thierry Oger.
Maf 35 2014 les 9 medailles de marcel callo et leurs enseignants 6juin14

Et le correspondant Ouest-France de Bouvron (44) a rencontré Kévin, l'un de ces médaillés.
À 17 ans et demi, le Bouvronnais Kévin Menuet, vient d'être distingué comme un des meilleurs apprentis départemental d'Ille et Vilaine. La médaille de bronze, catégorie électrotechnique, qui vient de lui être décernée en mairie de Rennes, le 6 juin dernier, récompense son travail pour un montage électronique sur stockage de l'irrigation de l'eau. Étudiant au lycée Marcel-Callo, à Redon, Kévin entend poursuivre ses études en Terminale bac pro et pourquoi pas, plus tard, aller vers un BTS.
Maf 35 2014 kevin menuet medailles de bronze2014

Je redis ici toutes mes félicitations à ces 9 jeunes et à leurs enseignants, et tous mes encouragements pour la suite du concours (voir plus bas http://www.marcelcallo-lyceepro.net/pages/actualites-2014.html#maf35)

31 MAI : Hélios vedette du Challenge EducEco 2014

Hélios est à l'honneur dans les publications relatives au Challenge EducEco de la saison 2013. Outre le départ du challenge 2013 que vous voyez ci-après,
Projets helios 2014 challenge educeco ligne depart2013
et sur lequel nous voyons Hélios, le véhicule expérimental du Lycée est aussi mis en évidence dans le book 2013 de la compétition, en pages 38 et 42 : Projets helios 2014 challenge educeco book2013 page42
Projets helios 2014 challenge educeco book2013 page42 (324.3 Ko) et Projets helios 2014 challenge educeco book2013 page38 pdfProjets helios 2014 challenge educeco book2013 page38 pdf (154.11 Ko).

Et pour la compétition 2014, ils sont partis de Marcel-Callo mercredi matin 28 mai à 6h30 environ, avec notamment Océane Legal et Samuel Caharel, les nouveaux pilotes de "l'écurie Marcel-Callo", que l'on voit ci-dessous avec leurs coupes à la fin de la compétition.
Educeco 2014 samuel et oceane
Vous retrouvez tous les équipiers ci-dessous sur les photos officielles des organisateurs.
Educeco 2014 affiche officielle recadree Educeco 2014 photofficielle vehicule39 recadree Educeco 2014 photofficielle vehicule75 recadree

Vedettes du 29 mai : la soirée animée par l’équipe du Lycée Marcel-Callo
Sur http://www.educeco.net/ Actualités du vendredi, 30 Mai 2014

Comme prévu, les inscriptions administratives du Mercredi 28 Mai après midi ont débuté à 16 h au Hall Comminges à Colomiers. Malheureusement, l’installation des équipes s’est effectuée sous une pluie battante et avec une température peu printanière... Néanmoins, les box des partenaires et des équipes se sont petit à petit nourris des équipements et des véhicules nécessaires à la 6ème édition du Challenge EducEco alors que les installations sur les aires de camping demeuraient délicates jusque tard dans la nuit.
Au petit matin du 29 mai, un ciel plus clément permettait le début des contrôles techniques. Le ruban d’ouverture de la piste, coupé par les autorités de la direction de course, des élus de la ville de Colomiers et des partenaires de l’AD3E, donnait comme prévu, à midi, le coup d’envoi des essais libres dans de bonnes conditions. Ainsi, toute la journée s’est déroulée sous un ciel chargé, ménageant de belles éclaircies et permettant ainsi aux équipes de se familiariser avec le circuit.
Et à 18 heures ce même jeudi 29 mai, un événement festif, organisé par l’équipe du Lycée Marcel-Callo de Redon, a permis aux organisateurs du challenge de saluer la qualité, les performances et l’assiduité remarquables de l'équipe Hélios qui a su fêter dignement sa 30ème année de participation aux courses à la moindre consommation. Et c’est autour de merveilleuses crêpes bretonnes arrosées de cidre fait maison que l’équipe de Marcel-Callo a régalé l’ensemble de la communauté du Village dans une ambiance particulièrement amicale saluée par toute l’assistance. Merci et Bon anniversaire  tous les Héliosiens !!!
Educeco 2014 teamcallo fete ses 30 ans1 recadree Educeco 2014 teamcallo fete ses 30 ans2 recadree

Et ensuite, bien sûr, place à la compétition. Et cette année encore, les équipiers Hélios ont fait d’excellentes prestations. Avec 2 podiums et 2 coupes, l'EducEco 2014 a été un bon cru pour Marcel-Callo :
-> 1er prix en GPL avec 1366 km/litre.
-> 3ème prix en ELEC (sur 30) avec 134 000 joules soit 497 km/kwh (497 km avec 10 centimes d'euros) !
Educeco 2014 resultats equipe et vehicules recadree Educeco 2014 resultats equipe et coupes recadree
Heureux de ces résultats, tous les équipiers ont évidemment marqué ce souvenir dans les pixels par la prise de photos officielles (ci-dessus). Et, après la remise des prix, c’est la préparation du départ vers le domicile pour un repos bien mérité. 16h25 : Fin du chargement ; tout le monde prend le chemin du retour.

Je tiens à ici à exprimer mes félicitations les plus sincères à tous les équipiers : à Océane ① et Samuel ②, les pilotes novices des véhicules, à Clément ③ et Alexandre ④, les élèves mécaniciens, à Olivier ⑤, Jean-Paul ⑥ et Harris ⑦, les acteurs extérieurs permanents du projet Hélios, et à Jérôme ⑧ et Philippe ⑨, les professeurs acteurs et encadrants de l’équipe, et bien sûr à Guy ⑩, le "père" et chef du projet.
Educeco 2014 helios equipe
Bravo et merci à chacun d’entre vous qui avez à nouveau mis le Lycée Marcel-Callo à l’honneur cette année. Et bonne continuation en vue de la saison 2015 !

29 mai : la filière aéro présentée sur TV Rennes

L'AÉRONAUTIQUE, UNE FILIÈRE QUI DÉCOLLE - Le Pays de Redon est confronté à de profondes mutations, particulièrement depuis que le secteur automobile est fortement touché. Son emplacement géographique, au cœur d’un triangle Rennes/Vannes/Nantes-St-Nazaire permet de se positionner dans l’industrie aéronautique.
Tv rennes

Nicolas BAUDET travaillait chez PSA Rennes. Souhaitant découvrir un autre secteur d’activité, il a postulé chez CHATAL, une entreprise spécialisée dans la sous-traitance aéronautique. Le territoire de Redon bénéficie également de formations de qualité dans le domaine aéronautique. C'est le cas au Lycée Marcel Callo.
http://www.tvrennes35bretagne.fr/programmes/agir-pour-lemploi-1401380700
L'aéronautique, les constructions navales, les énergies nouvelles et tout un tissu de PME, PMI, tirent l'emploi en région Bretagne et Pays de la Loire. Des recrutements sont encore à venir et les entreprises recherchent des jeunes bien formés.

16 MAI : 50ème anniversaire du Lycée Marcel-Callo

Construction du lyc e en 1963 en 1200dpi b

Remerciements à tous les acteurs et participants et images de la journée

Infoshebdo639 image Infoshebdo639 images des 50ansInfoshebdo639 images des 50ans (1.17 Mo)

Témoignage de Régine Collon, première élève-fille de Marcel-Callo

Ouest-France Redon - 16 mai 2014

« Mon père a ouvert son garage à Fégréac quand j'avais 4 ans. J'ai toujours voulu travailler dans la mécanique. En 1978, mes parents m'ont d'abord inscrite à La Roche-sur-Yon ; à Marcel-Callo la filière existait, mais ce n'était pas ouvert aux filles. Quand le directeur en Vendée a appris qu'il y avait un lycée à 10 km de chez moi, il m'a dit qu'il contactait le directeur de Callo pour arranger ça. Dans la semaine, Marcel-Callo m'appelait pour dire que j'étais acceptée ! J'ai commencé par un BEP-CAP maintenance automobile avant de faire une mention complémentaire électro-diéseliste.
À l'époque, c'était rare qu'une femme se lance dans le domaine ! Étant la première fille scolarisée dans l'établissement, on a dû s'adapter : pour les sanitaires et les vestiaires, un coin a été ouvert pour les filles dans l'ancienne cuisine. La deuxième année, il y a eu huit filles d'inscrites ; la troisième année, dix.
Cela ne m'a jamais dérangé d'être la seule fille. Les garçons étaient sympas, il n'y a jamais eu de problème. J'ai ensuite travaillé dans le garage familial jusqu'en 1997. Puis j'ai arrêté pour m'occuper de mes quatre enfants. Aujourd'hui, je travaille à Clic'n'puces, une entreprise d'insertion à Saint-Nicolas-de-Redon. »

Témoignage de Jean Duret, enseignant de la première heure

Ouest-France Redon - 16 Mai 2014

Je suis devenu enseignant à mon retour de la Guerre d'Algérie. J'étais auparavant dans l'industrie. J'ai commencé à enseigner à l'école technique Saint-Joseph en septembre 1961. J'étais professeur d'ajustage. À l'époque, on faisait toutes les pièces à la main, il n'y avait pas les machines comme maintenant. On trempait les plans dans l'ammoniac pour les copier pour que chaque élève en ait un. Forcément, cela prenait plus de temps ! Tout se faisait à la main.
Dans ma classe, il y avait entre 30 et 35 élèves. J'avais les trois années de CAP. À l'époque, il fallait avoir une moyenne de 12/20 et attention, il n'y avait pas de rattrapage si on ratait l'examen ! Durant ces premières années d'enseignement, les élèves étaient à l'écoute. Ils se levaient pour accueillir les enseignants. Quand j'ai débuté, j'arrivais de la guerre où j'avais été grièvement blessé alors c'est vrai que je faisais régner la discipline. Des manifestations en mai 1968 ? Je ne m'en souviens pas vraiment. Ici, il y a surtout eu d'importants mouvements ouvriers.
L'ambiance dans les ateliers était sympa. En tant que profs on faisait beaucoup d'heures, c'est vrai. Pour ma part, j'ai arrêté ma carrière en janvier 1998 après 37 ans de présence. »

Histoire du Lycée Marcel-Callo

Avant 1964, l'école technique "des frères" était intégrée à l'actuel Collège Le Cleu Saint-Joseph. Mais les espaces se faisaient exigus et les responsables d'alors de la Congrégation des Frères de Ploërmel se sont convaincus de la nécessité de créer un espace scolaire technique hors des murs du collège.
Le journal Ouest-France du 17 mai 1963 s'était fait l'écho de cette évolution immobilière et des perspectives données à ce nouvel établissement.
Ouest france du 17 mai 1963 visuel Lire l'article entier : Ouest france du 17 mai 1963 en a3Ouest france du 17 mai 1963 en a3 (1.6 Mo).

En prévision de cette fête, j'ai édité un numéro spécial de l'Infos-Hebdo (bulletin interne aux personnels du Lycée) qui est à la fois symbolique de notre reconnaissance (page 1) et témoin de l'histoire de notre établissement (page 2). Vous pouvez lire ce numéro "spécial pré-anniversaire" : Infoshebdo638 pour sitelpInfoshebdo638 pour sitelp (984.76 Ko).

Et, enfin, j'ai aussi plaisir à vous communiquer le texte de la cérémonie de commémoration 50eme texte de la commemoration de l apmidi jmba50eme texte de la commemoration de l apmidi jmba (222.95 Ko) qui a été le support de l'assemblée générale des élèves et étudiants du Lycée l'après-midi de ce 16 mai 2014.

Bonne lecture.

mi-avril : Les candidats au BIA ont leur baptême de l'air

Ils sont vingt-cinq, chaque année, à tenter leur brevet d'initiation à l'aéronautique. Une formation théorique de près de 50 heures qui se termine par un baptême à l'aéro-club du Pays de Redon.

Bia 2014 bapteme air 
Les élèves (avec leur professeur Bernard Choimet, à droite) effectuent leur baptême de l'air par groupes de trois sur un Piper PA28, piloté par les membres de l'aéro-club du Pays de Redon, après un entretien avec les militaires de l'armée de l'air et un briefing avec le pilote

Volontaires
Depuis huit ans, l'aéro-club du Pays de Redon et le lycée Marcel-Callo proposent aux élèves arrivant en seconde de préparer le BIA, brevet d'initiation à l'aéronautique. « Les jeunes s'inscrivent en début d'année. Il y a 25 places depuis huit ans et on a toujours des volontaires », précise Bernard Choimet, professeur de construction aéronautique et pilote de l'aéro-club. Il ne s'agit pas de s'envoler dans le ciel avec les jolis avions du club. La formation du BIA est très sérieuse. Elle comprend près de 50 heures de cours théoriques où sont abordés la navigation, la mécanique, les instruments de bord, l'histoire de l'aviation, la météo... Elle s'étale sur vingt-trois mercredis après-midi.

Bénévoles
La formation est essentiellement dispensée par des bénévoles du club. « Elle est sanctionnée par un diplôme », précise Ludovic Cadiou, bénévole, pilote et formateur. Elle se traduit aussi par des visites (tour de contrôle de Rennes), et des rencontres (le directeur général de l'aviation civile). « Je pense que les élèves sont un peu épatés, parfois, par l'attention que leur portent bénévolement autant d'adultes, parce qu'ils s'intéressent à l'aéronautique », assure Bernard Choimet.

Partenaires
Pour pérenniser ce BIA, trois partenaires : le lycée, l'aéro-club et l'armée de l'air qui offre à tous les participants un baptême de l'air. « Nous saisissons cette opportunité pour parler à des jeunes, a priori intéressés par l'aéronautique, des métiers que nous pouvons leur proposer », indique le capitaine Bruni, du bureau de recrutement rennais. L'intérêt de l'armée dans ce partenariat est réel : 70 % de ses pilotes sont passés par un aéro-club.

Épreuve
Le BIA est national, l'épreuve est donc la même pour tous les candidats partout en France. Cette année, elle aura lieu le 21 mai. Le lycée Marcel-Callo est le centre d'examen de l'Ille-et-Vilaine. Quel est le taux de réussite des élèves redonnais ? « C'est très variable. Une année, on a eu 85% de réussite, mais on est aussi descendu à 25%. L'an dernier, c'était 53% », précise le professeur de construction aéronautique. Autant dire que ce n'est pas gagné d'avance.

Récompense
Mais quel est l'intérêt pour les élèves d'investir autant de temps dans cette formation qui, certes, leur donne de solides connaissances en aéronautique mais qui n'est pas un passage obligé pour devenir pilote ? Il est double : pour ceux qui se destinent professionnellement à travailler dans le domaine de l'aéronautique, c'est un bonus sur le CV. Et pour ceux qui veulent voler, l'obtention du brevet donne droit à deux heures de formation gratuites, et ensuite à une réduction de 45 % du coût des heures de formation. Une belle ristourne.

« Pour évaluer l'impact de notre action, il faut suivre les élèves bien après qu'ils soient sortis de leur scolarité. Lorsqu'ils commencent à être à l'aise dans leur vie professionnelle, 15 % à 20 % retournent dans un aéro-club et finissent par piloter... »

Ouest-France 5 mai 2014, Article Christelle GARREAU

17 avril, 13 mai et 28 mai : Hélios fait l'actualité

Hélios et son équipe sont allés à Rotterdam pour le Shell Eco-Marathon du mardi 13 mai matin au lundi très matin 19 mai.

1495 km / l en éthanol : une très belle performance qui permet à l’équipe d’être classée 2ème en énergies alternatives et 10ème au général. Et des élèves au top selon Guy !
Félicitations à tous les participants à ce challenge et encouragements pour le prochain Éduc’Éco à Colomiers dans 10 jours. Bravo et merci.

H lios rotterdam 2014 photo officielle shell 14mai en 1200l Photo officielle de l'équipe à Rotterdam

Hélios finit la préparation de la saison 2014 : les 2 compétitions auxquelles l’équipe Hélios participe en 2014 arrivent à grande vitesse : elles auront en effet lieu en mai, les semaines du 12 et du 26 mai. La préparation des véhicules réunit les membres adultes et jeunes de l’équipe qui se retrouvent tous les jeudis soirs pour travailler sur le prototype.

Equipe callo 2014 17avr14d

Hélios et la voiture de tout-le-mondeLes élèves de la formation préparation-moteurs ont travaillé sur le moteur d’une voiture commune pour permettre aux véhicules courants de diminuer leur consommation en carburant. C’est de cette recherche que témoigne le magazine « Nous Vous Ille », magazine du conseil général d’Ille-et-Vilaine du 2ème trimestre 2014 distribué à tous les habitants du département.

H lios et ax 2014 article nvi35 avr14

30 mai : 5 élèves du Lycée Meilleurs Apprentis de Bretagne
Les élèves du Lycée Marcel-Callo se sont distingués lors de la phase départementale des Meilleurs apprentis. Vous avez dans l'image ci-dessous la liste de l'ensemble des médaillés d'Ille-et-Vilaine (ces informations figurent sur le site des Meilleurs Ouvriers de France, rubrique MAF). Et 5 d'entre eux sont ressortis "médaille d'or" de la sélection régionale de Bretagne: vous en avez aussi la liste ci-dessous. Ces 5 médaillés d'or sont donc sélectionnés pour le concours national des Meilleurs apprentis de France. Je les félicite pour cette superbe prestation régionale, et leur apporte tous mes encouragements pour le concours national. Bravo aux jeunes et bravo à leurs enseignants qui les ont emmenés dans ce beau challenge.
Concours 2014 maf bretagne palmares

4 avril : Le Lycée-Pro Marcel-Callo au top du palmarès des Lycées

Nous sommes bien fiers de ce classement, et nous sommes fiers de nos élèves qui nous emmènent dans les hauteurs agréables des classements des lycées. Que tous les élèves se sachent ainsi récompensés et félicités, ainsi que toutes les personnes du Lycée qui assurent l'enseignement et l'accompagnement pendant la formation. Bravo à toutes et tous, et aux candidats de 2014 de faire mieux encore avec, pourquoi pas, 100% de réussite aux examens professionnels ! Avec tous mes encouragements.
Palmar s lyc es 2014 lyc es pros

5 Mars : Remise des médailles d’or des meilleurs apprentis de France au Sénat

Le concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » est organisé tous les ans par la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France. Il est ouvert aux jeunes en formation initiale de niveau V et IV, âgés de moins de 21 ans ; ils passent des épreuves aux niveau départemental, régional, puis national.
Maf
Le mercredi 5 mars, les 320 lauréats nationaux du concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » ont reçu leur médaille sous les ors de la République, au Sénat. Ces jeunes « apprentis » viennent des quatre coins de la France et représentent près de 100 métiers, dont l’électrotechnique pour le Lycée Marcel-Callo. En effet, comme vous le voyez ci-dessous, 5 jeunes électrotechniciens ont été médaillés d’or nationaux dans ce métier, et 3 des ces 5 médaillés sont du Lycée Marcel-Callo !
Maf
Ce 5 mars, seulement deux de nos meilleurs apprentis ont pu faire le déplacement à Paris au Sénat pour la Cérémonie officielle de remise des médailles et diplômes qui s'est déroulée de 8h30 à 13h, avec un temps fort à 11h : les discours du Président de la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France et du Président du Sénat. Voici quelques images de cette cérémonie très impressionnante, en particulier lors de la photo officielle de tous les MAF dans le grand escalier.
Maf Maf Maf Maf Maf
Cette cérémonie est une belle façon de rendre hommage à ces jeunes qui ont pris la voie de l’excellence et montrent que la réussite est possible lorsque l’on choisit d’exercer un « métier manuel ». Une étude du TEPP montre d’ailleurs que 
le titre Meilleur Apprenti de France a un impact réel sur l’employabilité des jeunes.

Autre caractéristique de cette cérémonie, la prise de photos par départements : et voici nos jeunes MAF 2013 d'Ille-et-Vilaine, dont les deux de Marcel-Callo présents au sénat : Timothée Dégrés (1) et Gweltaz Gasnier (2).
Maf

Timothée ma' fait parvenir en quelques mots son témoignage : " La cérémonie de la remise des médailles s’est bien passée ; nous avons eu des discours de différentes personnalités politiques et les médailles nous ont été remises. Et, après la cérémonie, nous avons pu visiter l’hémicycle en famille." Témoignage qu'il a accompagné de photos de cette journée.
Timoth e degres Timoth e et sa famille Timoth e et famille

J'exprime à Timothée et Gweltaz mes félicitations les plus sincères pour leur parcours et leur réussite dans ce concours; Et tous mes encouragements pour la suite de leur année scolaire et pour leurs parcours à venir.

25 février : point-presse pour un médaillé d'or

Les 43èmes Olympiades internationales des métiers sont lancées, avec en premier une phase de qualification régionale dans toutes les régions de France. Pour constituer l’équipe de Bretagne qui participera aux Olympiades nationales de janvier 2015, les Olympiades régionales se sont déroulées à Brest les 13, 14 et 15 février 2014 (lire http://www.marcelcallo-lyceepro.net/pages/actualites-2014.html#olympiades), et le Lycée Marcel-Callo a l’honneur d’avoir désormais un de ses élèves dans l’équipe de Bretagne. En effet, ce sont les médaillés d’or dans chaque métier qui constituent l’équipe régionale, et Romain Didelot a été proclamé médaille d’or régional en usinage-commande-numérique.
Olympiades Olympiades
Le mardi 25 février, nous avons voulu mettre à l’honneur cette belle réussite en organisant un point-presse auquel nous avons aussi invité tous les élèves de sa classe de terminale bac pro technicien d’usinage, ainsi que les représentants des entreprises dans lesquelles il a fait une part de sa formation à l’occasion des stages et des contrats de travail d’été.
Lors de ce point-presse, Romain a refait le bilan de son expérience brestoise (lire http://www.marcelcallo-lyceepro.net/pages/actualites-2014.html#romain-didelot).
Puis les responsables du Lycée et ceux des entreprises nazairiennes Aerolia (Monsieur Serge Crespel) et Rabas (Monsieur Bernard Tual) ont félicité Romain et lui ont apporté leur soutien pour la suite des Olympiades.
Olympiades Olympiades
En insistant, les uns et les autres, sur le fait que
« c’est un honneur pour notre Lycée que d’avoir à nouveau un élève aux Olympiades nationales », et que c’est aussi la manifestation évidente « de la qualité de l’enseignement dispensé » ; et que la performance de Romain est et sera « un moteur pour toute la classe », en même temps que « c’est toute la classe qui est associée à cette réussite et qui sera à ses côtés ».
Olympiades Olympiades
Photo de gauche, de gauche à droite: MM Meignen, Crespel, Maisonneuve, Romain, Tual, Ricaud et Guillouche

Le but de Romain, après son baccalauréat, est de préparer le BTS IPM (Industrialisation des Produits Mécaniques) par apprentissage au Lycée Marcel-Callo à partir de septembre prochain. Et ils seront plusieurs de cette classe de terminale à faire de même : ils pourront donc suivre de près et supporter Romain pour les épreuves nationales de janvier 2015 et, nous le souhaitons et le lui souhaitons, pour les épreuves internationales de l’été 2015 au Brésil. Allez, Romain, encore bravo et bonne réussite dans les étapes suivantes de ces Olympiades !

20 février : point-presse pour la Formule Campus

Le Team Marcel-Callo à la 1ère place pour la saison 2013

Le comité régional de sport automobile de Bretagne - Pays de la Loire prête chaque année une voiture de course, une Formule Campus, aux sept établissements de formation engagés dans la compétition.
Et à l’issue de la saison 2013, ce fut une superbe nouvelle pour le Team Campus 2013 : lors de la proclamation des résultats faite début février 2014 à La Flèche, le Team Marcel-Callo a été déclaré vainqueur, pour la 3ème année consécutive, au classement général des « lycées dans la course ». Sur les 7 lycées, le Team Callo finit premier pour la vidéo rétrospective de la saison 2013, deuxième pour le challenge sportif, premier pour le site internet et troisième pour le challenge des mécaniciens. Voici le détail des résultats:
Campus

Âgés de 16 à 18 ans, ces passionnés de la mécanique automobile ont été évalués tout au long de l'année dans quatre challenges : les épreuves sportives bien sûr avec sept courses en slalom (avec Élodie Rochereau et Gwénaël Dano comme pilotes), les épreuves de mécanique, et 2 challenges de communication : un reportage vidéo et la communication sur internet et sur les réseaux sociaux.
Et le 20 février, un point-presse a été organisé au Lycée Marcel-Callo pour féliciter les vainqueurs de la saison 2013 et faire connaissance avec les équipiers de la saison 2014 ; un point-presse de transition en quelque sorte.
Campus Campus Campus Point Campus

J’adresse mes sincères félicitations les plus sincères à toute l’équipe, les jeunes et leurs encadrants, et mes remerciements pour leur implication à tous les équipiers.

Et c’est reparti pour le Team Marcel-Callo 2014 !

La saison 2014 a commencé le mercredi 19 février sur le circuit de Lohéac par les épreuves de présélection des pilotes 2014 en kart. Et à l’issue de cet après-midi, deux filles (Apolline Grière et Élise Pasturel du Lycée Notre-Dame) et deux garçons (Florent Gadras et Quentin Plisson du Lycée Marcel-Callo) ont été retenus.
Ils sont donc partis le week-end des 22 et 23 février avec toute l’équipe pour les 2 jours de sélection des pilotes pour la saison 2014. Toutes les équipes engagées pour la saison 2014 se sont retrouvées à Fontenay-le-Comte (Vendée) pour la sélection qui s’est faite au volant des véhicules Campus des établissements. Et ce sont Élise Pasturel et Florent Gadras qui ont été désignés comme pilotes titulaires pour la saison.
Campus
Photo ci-dessus du 23 février : Marina Guérin (1), Donatien Lepage (2), Kilian Le Menn (3), Florent Gadras (4), Apolline Gré (6), Quentin Plisson (7), et Élise Pasturel (8).

Ils participeront aux slaloms de la saison 2014 : le 23 mars: Slalom de Plessé ; le 27 avril: Slalom de Corcoué sur Logne ; le 11 mai : Slalom d’Ancenis ; le 8 juin: Slalom de La Ferté Bernard ; le 22juin: Slalom de Vannes (sur un nouveau parcours) ; le 21 septembre: Slalom de Beaupreau ; et enfin, le 5 octobre: Slalom de Chemillé Val d'hyrome. Soit 7 slaloms comptant pour le challenge (et ce sont les 6 meilleurs résultats qui seront retenus).

À eux et à tous les mécaniciens et aux personnes de l’encadrement, je leur souhaite une belle saison et la même réussite que les 3 équipes précédentes de Marcel-Callo.

2 jeunes de Marcel-Callo aux Olympiades des métiers

À Penfeld à Brest, les 43es Olympiades régionales des métiers regroupent près de 50 métiers les 13, 14 et 15 février 2014 : une occasion pour les jeunes compétiteurs de démontrer leurs talents dans leurs métiers, une occasion aussi pour le public de découvrir des métiers en action et d’obtenir des informations sur les métiers et sur l'orientation. Plus qu'une simple compétition entre apprentis de la région, le concours en lui-même est qualificatif pour les épreuves nationales, puis internationales de 2015.

« C'est une vitrine des métiers et de la voie professionnelle que nous tournons chaque année vers le public : étudiants, demandeurs d'emplois, et bien sûr collégiens qui passeront devant les stands ; tous peuvent assister aux démonstrations et se faire conseiller dans l'espace de 400 m² dédié à la recherche et à l'orientation », précise la vice-présidente du conseil régional chargée de la formation tout au long de la vie et de l'apprentissage, Georgette Bréard. En compétition ou en démonstration, près de 50 métiers sont représentés, regroupés en pôles de secteurs bien distincts. Le public peut assister aux joutes des métiers de bouche, de l'agriculture, de l'automobile, du bâtiment, de l'industrie, des métiers de la mer, des services, des travaux publics, etc., quand d'autres professions se lancent dans les démonstrations de leur savoir-faire, tout en allant plus avant à la rencontre des intéressés.

Des jeunes de beaucoup d’établissements de toute la région Bretagne y participent. Et le Lycée Marcel-Callo y est représenté par 2 élèves de Terminales Bac Pro : Quentin PLISSON en Technologie automobile et Romain DIDELOT en Usinage commande numérique.

En Technologie automobile, voici le bilan que fait Quentin de cette expérience : " Cette Olympiade des métiers a été pour moi une très grande expérience même si le résultat que j’ai eu n'était pas celui que j’escomptais ; le niveau des autres concurrents était très élevé. Mais j’ai aimé cette épreuve qui m’a apporté de beaucoup d'expérience pour la suite de mes études. Et je conseille à tous les élèves de participer aux prochaines olympiades qui auront  lieu dans 2 ans ".
Olympiades Quentin Plisson pendant l'épreuve de réparation de boite de vitesses
Malgré son implication dans cette épreuve, la soirée de proclamation des résulats est une réelle déception pour Quentin en Technologie automobile : il ne figure pas dans la liste des 3 médaillés (or, argent, bronze). Et donc pour lui l’aventure se termine à Brest. Mais, quoi qu’il en soit du résultat, je te fais part de toutes mes félicitations, Quentin.

Et Romain Didelot obtient la médaille d’or en usinage et représentera la Bretagne aux Olympiades nationales !

En revanche, pour Romain, c’est une soirée extraordinaire à laquelle il participe puisqu’il est proclamé « médaille d’or » en Usinage commande numérique ; et il fait donc désormais partie l'équipe de Bretagne qui ira défendre les couleurs de la Bretagne aux Olympiades nationales de Strasbourg en janvier 2015. Pour Romain Didelot, l’aventure continue donc ! voire ne fait que commencer si en janvier prochain il se qualifie pour faire partie de l’équipe de France qui ira au Brésil en Août 2015 ! Je te félicite donc avec beaucoup de fierté, Romain, et je te souhaite bonne chance pour la suite des tes aventures olympiques des métiers !

Olympiades Romain Didelot, médaille d'or en usinage (photo officielle Région Bretagne)

Romain nous fait maintenant son bilan de cette expérience après avoir présenté le déroulement des épreuves sur les trois journées.
Jeudi 13 février (jour 1)Je suis arrivé à 11 heures au parc des expositions de Penfeld à Brest; j'ai pu rencontrer les personnes avec qui j'allais concourir pendant 3 jours.Les épreuves ont commencé l'après-midi pour les premiers candidats. En ce qui me concerne, je n'ai commencé mes épreuves que le vendredi matin. Et de ce fait, comme j'étais libre le jeudi après-midi, j'ai été interviewé par la chaîne de télé Tébéo pour présenter le métier de technicien d'usinage.
Voici cet entretien : 

Vendredi 14 février (jour 2)Le vendredi matin, j'ai commencé à 8 heures par un travail pratique de 3 heures sur machine (centre d'usinage 3 axes) : la pièce à réaliser était une ailette d'éolienne ; et le vendredi après-midi, j'ai eu un test écrit de 3 heures. Ce test écrit a été très difficile à faire parce qu'il y avait beaucoup de bruit dans le parc des expositions : il y avait une tempête et le vent se prenait dans les tôles du parc des expositions … Du coup, les nombreux visiteurs présents se forçaient pour parler plus fort que le vent ! Cette situation était loin de faciliter la concentration et apportait un degré supplémentaire de difficulté à l'épreuve.
Samedi 15 février (jour 3)Le matin, j'ai terminé le concours par un travail pratique de 2 heures sur le centre d'usinage. Et ensuite il ne restait plus qu'à attendre la soirée de proclamation des résultats et de remise des médailles. Et cette soirée a été très stressante et très marquante parce que je ne m'attendais pas à obtenir la médaille d'or que j'ai reçue lors de cette grande cérémonie ! Une belle et grande surprise, et évidemment un très grand moment d'émotion ! Je faisais désormais partie de l'équipe de Bretagne qui participera aux olympiades nationales en janvier 2015 ! Et il me restait encore, après la cérémonie, à aller avec les autres membres de l'équipe (les autres médaillés d'or dans leurs métiers) à la séance « photos officielles ».

Ces 3 jours de compétition aux Olympiades régionales des métiers de Bretagne m'ont appris de nombreuses choses sur moi-même : j'ai dû par exemple savoir gérer mon stress ; j'ai aussi appris à me créer une bulle dans laquelle il faut s'isoler pour travailler au milieu des 15 000 visiteurs annoncés par le comité des olympiades.
Et, bien sûr, je suis très heureux d'avoir eu la médaille d'or autour du cou : je suis très heureux car c'est un honneur de faire partie de l'équipe de Bretagne des métiers.
Je remercie mes camarades de classe de m'avoir accompagné dans cette épreuve, mes professeurs et Monsieur Guillouche de m'avoir soutenu tout au long de ce séjour, et je remercie également ma famille de m'avoir soutenu et encouragé avant et pendant ce concours."

Olympiades L'équipe de Bretagne pour les Olympiades nationales des métiers

Selon nos 2 candidats, la participation à ces sélections régionales est une épreuve technique bien sûr, mais aussi une épreuve personnelle et humaine : c’est en effet au milieu de la foule et du bruit des discussions qu’il faut arriver à travailler, à se concentrer, tout en répondant aux questions des visiteurs. Un véritable challenge ! Et l’attente des résultats est une autre expérience tant chaque candidat ne sait pas bien comment se situer par rapport aux autres et au regard des professionnels qui participent à l’évaluation. Et quand sont proclamés les résultats le samedi soir, c'est la joie ou la déception qui sont l'une et l'autre un moment de vie important.
En tous cas, Romain et Quentin,
je vous remercie et vous félicite d’avoir représenté avec beaucoup de panache le Lycée Marcel-Callo à ces Olympiades régionales.

14 février : Inauguration du site Chatal de St-Nicolas

Le groupe CHATAL a acquis un nouveau site industriel de 20.000 m2 à St Nicolas de Redon (ancienne usine Faurecia). Le nouveau bâtiment, dont l’activité a débuté en septembre 2013, a été officiellement inauguré le vendredi 14 février 2014 en présence de très nombreux partenaires et de représentants de toutes les collectivités qui ont aidé à la revitalisation de ce site qui  permettra à Chatal de répondre à l'augmentation continue des volumes traités pour mieux satisfaire les demandes des clients.

Les discours prononcés par les responsables de l’entreprise, Alain Chatal, président du groupe, et Didier marchandise, directeur général, lors de l’inauguration du site de Saint-Nicolas ont permis de connaitre l’histoire de cette entreprise et le contexte et les objectifs de la création de ce nouveau site.

Chatal Chatal
Didier Marchandise (1er à gauche) et Alain Chatal (4ème à partir de la gauche)

Créée en 1966 à Herbignac (Loire-Atlantique), Chatal fabrique des pièces pour les avions. L'industriel usine notamment des pièces pour Airbus, mais aussi pour les groupes Safran et Eurocopter. « On en fabrique les tôles, les cornières, les axes qui tiennent les moteurs » explique Didier Marchandise, directeur général de Chatal. De ces milliers de pièces invisibles qui font qu'un avion vole, Chatal en fabrique 7 000 par jour dans son usine d'Herbignac.

Et, depuis 2006, le groupe les traite aussi (contrôle et peinture) dans une autre usine à Redon. 90 % de ces produits atterrissent ensuite chez Airbus. Le constructeur français dope l'activité de cette entreprise familiale qui compte aujourd'hui 245 salariés. Son chiffre d'affaires devrait passer de 20 à 24 millions d'euros en 2013. De quoi lui donner des ailes. Et des projets.

En juin 2012, le groupe Chatal a racheté les locaux de Faurecia, avec un plan de transfert précis (voir chatal-presentation-snr-light-v1.pdf chatal-presentation-snr-light-v1.pdf). Et, un peu plus d’un an plus tard, comme programmé, le transfert de Redon à Saint-Nicolas est terminé. Un record ! « Je tiens à remercier les autorités pour la rapidité avec laquelle ce déménagement a pu se faire », insiste Didier Marchandise, directeur général de Chatal. Dès septembre 2013, en effet, est arrivée à Saint-Nicolas-de-Redon. Un déménagement symbole d'un changement d'époque. De la crise de l'automobile à l'essor de l'aéronautique. «Un rachat d'autant plus symbolique que ces bâtiments ont été créés, à l'origine, dans les années 1940 pour y construire des aéronefs », glisse Didier Marchandise.

À Saint-Nicolas, il s'agit de traiter ces pièces pour les protéger, longtemps. « Il n'y a guère plus d'une dizaine d'entreprises comme la nôtre en France », explique Alain Chatal, le président du groupe. C'est le seul établissement de ce type du grand Ouest et il travaille pour nombre d'entreprises industrielles du secteur. « Nous utilisons notamment du chrome, du cobalt et du cadmium », indique un technicien, ce qui explique les moyens importants développés en matière de récupération et de traitement des effluents. « À terme, ces produits seront proscrits et nous avons d'importants travaux de recherche et développement à conduire dans ce domaine », indique Alain Chatal.
Chatal Contrôle des pièces avant livraison à Airbus

En passant ainsi d'une usine de 3 000 m² à un espace de 6 000 m², Chatal compte tripler sa production d'ici à cinq ans, en embauchant, au passage, cinquante personnes en CDI. Un investissement de cinq millions d'euros. « Nous en profitons pour moderniser les lignes de production et les rendre plus respectueuses de l'environnement, c'est notre argument pour rester concurrentiels. » L'entreprise souhaite conquérir de nouveaux marchés. Reste, pour la société, à franchir son obstacle le plus important : le recrutement de personnel qualifié. D’où l’idée, portée en partenariat avec les collectivités et des établissements de Redon, dont le Lycée Marcel-Callo, d'accueillir dans ses vastes locaux actuellement sans affectation un centre de formation aux métiers de l'aéronautique.

L'arrivée de l'industriel à Saint-Nicolas a en effet réveillé les ambitions de la communauté de communes du Pays de Redon et de son président, Jean-Louis Fougère, pour en faire un labo de recherche rattaché au pôle de compétitivité. Une idée soutenue par les deux Régions, qui veulent aller bien au-delà de l'alliance géographique présente. Christophe Clergeau et Loïg Chesnais-Girard, tous deux vice-présidents en charge de l'Économie, ont signé une lettre d'intention dans ce sens, le 18 décembre dernier. « Nous faisons cause commune au service d'une stratégie de filières et de pôles de compétitivité. Nous allons jouer collectif pour stimuler la créativité et la coopération. » Et c’est ce que les représentants de ces trois collectivités ont redit dans leurs discours ce 14 février. Et ça, ce sera une nouvelle histoire à écrire !

30 janvier : les élèves de 1ère Bac pro Aéronautique participent aux voeux du directeur d'Airbus Saint-Nazaire

 Voeux à Airbus
C’est un grand honneur pour les 10 élèves de 1ère Bac Pro Aéronautique du Lycée Marcel-Callo, alors en stage dans l’entreprise, d’avoir été invités à participer avec tous les salariés d’Airbus Saint-Nazaire à la cérémonie des vœux de Monsieur Lignon, directeur du site le jeudi 30 janvier 2014. Mieux encore : comme il y avait une cérémonie pour le quart du matin, et une autre pour le quart de l’après-midi, ils ont pu profiter des deux cérémonies dont ils ont apprécié la qualité et l’offre de services. Parmi lesquels la photo d’équipe offerte aux salariés, avec lettres et chiffres à disposition pour légender leur portrait (A380 ou A350 par exemple selon leurs postes). Et c'est ainsi qu’avec beaucoup de plaisir six d’entre eux, Sébastien PY, David CHAPIN, Baptiste BOULANDE, Steeven LE BONNIEC, Romain FÉVRIER (de gauche à droite) et Marc PINIER (en avant) se sont prêtés à la séance photo en marquant leur équipe du sceau « Callo ». Un bon choix d’identité, nous n’en doutons pas.

Préparation de l'expédition 2014 en Russie

Après déjà plusieurs séjours en Moldavie (voir http://www.marcelcallo-lyceepro.net/pages/voyage-d-avril-2012-en-moldavie.html et http://jogjog.wix.com/lpmc-redon-ctc-chisinau#!), l'équipe du Projet Moldavie (les professeurs et une dizaine d'élèves) va cette année partir en expédition pendant 4 semaines en avril et mai prochains : un voyage en voiture de Redon à Chisinau en Moldavie, puis ensuite de Chisinau en Russie en compagnie de nos partenaires moldaves du Lycée des Transports. Il s'agit par ce voyage de mettre en place un projet partenarial tripartite d'échanges.
Un formidable challenge qu'il faut financer. Et, dans le cadre des opérations de recherche de financements pour cette grande migration, la Troupe de Théâtre de Treillères (44) a accepté de faire, le 8 février dernier, une représentation théâtrale dont tous les bénéfices seront destinés à réduire les frais de ce grand déplacement. Nous les remercions très soncèrement.

Cette rubrique se complètera au fur et à mesure des avancées vers le départ.

L'Actualycée 2014 est paru en version numérique

La version papier de l'Actualycée 2014 sera disponible début janvier 2014.
Et j’ai plaisir à vous faire lire en avant-première la version numérique de l'Actualycée 2014 actualycee-marcel-callo-2014-sanspub.pdf actualycee-marcel-callo-2014-sanspub.pdf (*)
N'hésitez pas à la télécharger et à la transférer à vos amis et contacts, en particulier à celles et ceux d'entre eux qui ont des jeunes scolarisés en 3ème et qui doivent donc réfléchir à leur orientation dans les mois qui viennent. Ainsi qu'à celles et ceux d'entre eux qui sont responsables d'entreprises et qui souhaiteraient nous verser une part de leur taxe d'apprentissage. Aux uns et aux autres, communiquez-leur en même temps les coordonnées des sites internet de Marcel-Callo. Je vous en remercie.
Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2014.
Jo Guillouche 

(*) - cette version numérique ne contient pas les pages de publicité de la version papier. Mais je tiens ici à remercier tous les annonceurs de la version papier : ce sont eux qui en permettent la publication grâce à leur apport de financement. Nous leur en sommes très reconnaissants. Et la liste de ces annonceurs sera publiée ci-après dans les jours à venir.

 

 

Date de dernière mise à jour : Mer 24 Déc 2014